☎ : 03.20.90.50.57
☎ : 03.20.90.50.57 

Vous informer au quotidien

 

PLAN SANTE : "L'assistant médical, une solution pour soulager les médecins surchargés"

 

 

Quelle sera la fonction de l’assistant médical ?

Pour décharger les médecins, l’assistant médical sera chargé d’accueillir et de préparer le patient à la consultation en effectuant des actes simples tels que la mesure de la tension et du poids ou la prise de température. Il reportera les informations sur le carnet de santé ou le dossier médical. Il aura aussi la responsabilité du nettoyage et de la stérilisation du matériel comme l’assistant dentaire. Il effectuera certaines tâches administratives de gestion et de coordination.

Comment sera-t-il recruté ?

« Le contenu du poste et de la formation ont été élaborés et transmis à la Direction générale de l’offre de soins (DGOS). Pour l’instant nous n’avons pas encore mené de réflexion sur les modalités d’accès à cette formation. Elle sera accessible en un an après le bac. Il est vrai que certains bacs comme le bac ST2S sont à priori plus prédestinés à cet emploi », précise Jean-Michel Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français. « Les professionnels du domaine médico-social seront bien sûr en première ligne mais c’est un métier ouvert à tous les profils ».

A partir de quand ?

Il a été annoncé la création de 4 000 postes d’assistant médicaux d’ici à 2022, dont les premiers dès 2019 dans les quartiers prioritaires pour l’accès aux soins et dans les zones sous-denses. « Dans un premier temps, nous pensons mettre en place une validation des acquis de l'expérience (VAE) pour les secrétaires médicaux et les aides-soignants. Et nous espérons lancer la formation d’ici la fin de l’année 2019 », annonce Jean-Michel Ortiz.

 

Source : cidj

 

La cooptation : le maître mot

Valérie Duconseille, recrutement médecins Lille, recrutement médical Valérie Duconseille, Directrice de MEDICAL PERFORMANCES

« Face à la pénurie de compétences, les acteurs du monde de la santé ne sont pas logés à la même enseigne. En matière de recrutement médical, le secteur public présente des atouts non négligeables. Les établissements sont connus des internes. Leurs stages leur donnent l’occasion de s’acclimater au service, de s’approprier l’organisation, de nouer des liens avec leurs futurs confrères… Il est donc facile de les fidéliser par la suite. Le cursus des études donne à lui seul la clé du recrutement : les professeurs repèrent les meilleurs internes et les cooptent au sortir de leurs études…

Moins connus des praticiens, les établissements ESPIC et les cliniques privées qui ne rencontrent pas les mêmes facilités ont recours à MEDICAL PERFORMANCES pour capter les talents qui leur font défaut. Se dessinent en creux les défis de MEDICAL PERFORMANCES : ouvrir le champ,  rendre opportune la rencontre, susciter l’envie de, et créer les conditions d’une collaboration réussie qui donne envie à chacun. On pourrait dire que le processus de recrutement tient en 3 mots COOPTATION, MEDIATION, REVELATION. »

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© MEDICAL PERFORMANCES